Skip to content

Accueil du site > Paroisses > Ensemble Paroissial St Régis en Mézenc-Meygal > III. Vie paroissiale. > Rencontre/ débat sur les thèmes "malaise dans l’Église catholique, les abus (...)

Rencontre/ débat sur les thèmes "malaise dans l’Église catholique, les abus sexuels, la vie de l’Église et l’avenir de l’Église

vendredi 28 juin 2019, par Annie Dessalces

Vendredi 21 juin 2019, au Foyer St Régis de Saint-Julien, avait lieu une rencontre / débat sur les thèmes du "malaise dans l’Eglise catholique, les abus sexuels, la vie de l’Eglise, et l’avenir de l’Eglise."

Mgr Luc Crépy, Évêque du Puy, accompagné de Caline Forest, membre de la cellule d’écoute pour les victimes d’abus sexuels dans l’Eglise, répondaient aux questions préparées par l’Equipe d’Animation Pastorale de l’Ensemble Paroissial St-Régis en Mezenc-Meygal, puis aux questions posées dans l’assemblée.

C’est une soixantaine de personnes de diverses paroisses de l’Ensemble, et au-delà, qui participaient à cette rencontre visant à faire le point sur la prise en charge des victimes d’abus, et l’aide apportée depuis maintenant 4 ans au sein de l’Eglise.

Caline Forest expliquait son rôle de psychologue dans la cellule d’écoute, et Monseigneur Luc Crépy témoignait du sien en tant que président de la commission de lutte contre la pédo-criminalité auprès des évêques de France.

Non, l’Eglise ne fait pas rien : Depuis 4 ans, elle accueille les plaintes et révèle au grand jour, avec les victimes, les différentes affaires criminelles, envers des enfants, comme envers des majeurs soumis à une autorité mal exercée.

Elle porte devant la justice tous les faits, et se soumet aux directives des enquêteurs sur les mesures à prendre pendant les enquêtes, vis à vis des accusés.

En outre, en cas de condamnation, elle met en application la justice de l’Eglise.

Clairement, si autrefois, il a pu exister une "culture du secret", ce temps est aujourd’hui banni !

On pouvait d’ailleurs remarquer la grande ouverture des intervenants qui n’ont éludé aucune question devant un auditoire particulièrement attentif et intéressé. Le ton de l’échange, sur des sujets particulièrement douloureux, pu ainsi rester très serein.

Et maintenant ? quelles propositions pour l’avenir de l’Eglise ? Des formations sont prodiguées auprès de tous les acteurs de l’Eglise en contact avec les enfants, du catéchiste au prêtre, en passant par le séminariste,

Chaque chrétien, chaque baptisé, dans un courrier rédigé par le Pape François, est mis devant cette obligation de révéler tous les faits criminels dont il aurait connaissance.

Parmi les différentes questions posées sur l’avenir de l’Eglise, le thème du mariage des prêtres ou de l’ordination sacerdotale d’hommes mariés était abordé, ainsi que la place des femmes dans notre église.

Enfin, pour que le débat continue au plus loin, Monseigneur Crépy annonça la mise en place dès le mois de septembre, de groupes de travail formés de laïcs volontaires et de membres de l’église, pour réfléchir sur les différents sujets abordés.

Manifestez-vous si vous voulez participer. Au 13ème siècle, Saint-François d’Assise recevait cette parole : "Va, répare ma maison qui, tu le vois, tombe en ruine". Si le Pape François a fait sienne cette parole, nous pouvons nous aussi, l’entendre et l’adopter, afin d’agir et de garder confiance !

Portfolio